L’univers du graphique

Quand on tombe dans la lecture grâce aux graphiques, il est difficile de dire qu’ils n’ont pas d’importance dans la vie de lecteurs/lectrices. De mon côté, ce sont les mangas qui m’ont fait aimer ça, et qui m’ont ouvert l’esprit. Un format varié qui est loin d’être un sous-genre.

Retour sur mes styles favoris !

image illustrative bibliothèque de manga
📸 Photo de Senad Palic sur Unsplash

Les mangas et manhwas envahissent le monde

Souvent réunis sous l’appellation manga, les formats asiatiques portent en réalité différents noms en fonction de leur pays d’origine. Les mangas nous venant du Japon, les manhwas de Corée et les manhuas de Chine. Les termes sont en effet très proches, ce qui explique la confusion ambiante autour de ceux-ci.

Le manga japonais

Les plus anciens sont les mangas. Leur début remonte au XIIe ou XIIIe siècle. Au contact de l’occupant américain (1945-1952) et des comics, le style des mangas est influencé. Dès les années 1980, les mangas s’exportent à l’international.

Ces bandes dessinées sont imprimées en noir et blanc (avec parfois quelques pages colorées) et se lisent dans le sens japonais. Les personnages sont stylisés et les décors généralement réalistes.

Les mangas sont originellement publiés chapitre par chapitre dans des magazines hebdomadaires ou bihebdomadaires (comme le shonen jump). S’ils rencontrent le succès, ils sont publiés en livres individuels.

Les genres divers et variés permettent de plaire à tous. Aux classiques Shonen et Shojo à destination de publics jeunes, s’ajoutent les seinens et les josei pour des publics adultes ; sans oublié plaitor de genres différents : des romances homosexuelles, des tranches de vies, mais aussi du fantastique, des arts martiaux, des aventures, et même de l’érotique (hentai).

collections de mangas éparpillés
📚 Pleins de mangas
📸 Julie – Echo des Mondes

Quelques mangas à découvrir

Le manhwa coréen et leur pendant numérique : les webtoons

Les manhwas sont les bandes dessinées originaires de Corée. Les premiers manhwas paraissent sous l’occupation japonaise (1909-1945) et illustrent le joug et l’oppression japonaise. Dans les années 1980, les manhwas s’effacent devant l’arrivée en force des mangas mais les auteurs parviennent à s’adapter.

Les manhwas sont devenus populaires à l’international grâce à leur publication digitale, connues sous le nom de webtoon. Sous ce format les auteurs publient chaque semaine des chapitres sur les plateformes spécialisées dans la diffusion de webtoon. Format parfaitement adapté à la lecture sur écran de smartphone, la lecture se fait de haut en bas, en scroll infini.
Les traits des personnages sont plus réalistes que les mangas, mais conservent quelques ressemblances avec les mangas. Les décors sont réalistes et détaillés.
Les éditeurs français commencent à imprimer les manhwas. Contrairement aux mangas et aux manhwas traditionnels, ceux-ci se lisent dans le sens français. Les illustrations sont colorées, gardant ainsi les caractéristiques de leurs versions numériques.

manhwa et webtoon
📚 le webtoon imprimé Qu’est-Ce Qui Cloche Avec la Secrétaire Kim et le webtoon True Beauty
📸 Julie – Echo des Mondes

Quelques manhwas (webtoon) à découvrir

  • Qu’est ce qui cloche avec la secrétaire Kim de Kim Myeong Mi (dessin) et Jeong Gyeong Yun (auteur original)
  • True Beauty de Yaongyi

Aller plus loin sur les genres asiatiques

Les romans graphiques, petit plaisir pour les grands

Les romans graphiques. Une jolie expression pour parler des bandes dessinées à destination d’un public adulte. D’abord une traduction littérale de « graphic novel », cela pourrait désigner tout ce qui n’est ni comics, ni mangas et je dirais même plus largement, pas une bande dessinée franco-belge. Comme l’aurait dit Art Spiegelman (Maus), le roman graphique n’est ni plus ni moins qu’une bande dessinée, mais qui nécessite un marque-page.

Toutefois, c’est un terme qui laisse à confusion. On pourrait penser que les romans graphiques proposent plus de texte que les bandes dessinées. Mais cela n’est pas nécessairement vrai. C’est plutôt une bande dessinée plus riche, dont la narration s’inspire des romans et dont les graphismes sortent des carcans des BD.

Ce sont aussi des récits plus littéraires, où la pagination est donc plus importante et l’immersion aisée. Ils peuvent être plus matures, sur des sujets sensibles ou qui font réfléchir et qui peuvent également être plus intimistes.

📚 Pleins de romans graphiques
📸 Julie – Echo des Mondes

Quelques romans graphiques à découvrir

Aller plus loin sur les romans graphiques :

À tout bientôt, pour un nouvel écho des mondes

Et voilà, cet article découvert autour des graphiques (mangas, manhwa, romans graphiques) touche à sa fin.

Ce mois-ci, je vous propose plusieurs chroniques sur des romans graphiques. Ne ratez pas ça ! Je vous dis à tout bientôt pour un nouvel écho des mondes !

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!