Anaïs Nin Sur la Mer des Mensonges de Leonie Bischoff

Immergez-vous dans le récit de vie d’Anaïs Nin, une diariste à la vie sensuelle et débridée. L’une des premières femmes à s’être lancée, dès 1932, dans la littérature érotique. Une femme précurseure à l’âme libre.

Anais Nin de Leonie Bischoff
📘 Anais Nin, sur la mer des mensonges de Leonie Bischoff aux éditions Casterman
📸 Julie – Echo des Mondes

Anais Nin, sur la Mer des Mensonges – Résumé

Début des années 30. Anaïs Nin vit en banlieue parisienne et lutte contre l’angoisse de sa vie d’épouse de banquier. Plusieurs fois déracinée, elle a grandi entre 2 continents, 3 langues, et peine à trouver sa place dans une société qui relègue les femmes à des seconds rôles. Elle veut être écrivain, et s’est inventé, depuis l’enfance, une échappatoire : son journal. Il est sa drogue, son compagnon, son double, celui qui lui permet d’explorer la complexité de ses sentiments et de percevoir la sensualité qui couve en elle. C’est alors qu’elle rencontre Henry Miller, une révélation qui s’avère la 1re étape vers de grands bouleversements.

Informations sur l’édition

🔖 Editions Casterman (2020)
📖 192 pages

📘 Anais Nin aux éditions Casterman

Anais Nin Sur La Mer des Mensonges – Avis

Anaïs Nin est un roman graphique d’emblée d’intrigant. Un nom que l’on se souvient avoir déjà entendu on ne sait trop où. Une femme qui a marqué les esprits, mais qui reste confidentielle. Et pour cause, elle est une écrivaine, une âme libre d’artistes ; mais elle est surtout une femme sensuelle et débridée. Une femme à laquelle Leonie Bischoff a décidé de rendre hommage dans son roman graphique du nom de l’écrivaine qui l’a tant inspiré.

Leonie Bischoff nous subjugue d’emblée avec ses illustrations. Les jeux de couleurs sur les crayonnés sont dingues. Le style est exquis, nous absorbant dans les pages. Et que dire des illustrations pleines pages qui sont captivantes par leur multitude de détails. Des dessins qui subliment les émotions des instants représentés. Ils donnent de la lumière et de la légèreté, appuyant l’effet hors du temps.

Et c’est le cas de le dire, le récit est totalement hors du temps. Il semble toujours en décalage, décousu et sans réelle logique ; si ce n’est la chronologie qui semble traverser les époques de la vie de la jeune femme. Un choix artistique qui peut en rebuter certains, mais un roman graphique qui mérite que l’on s’accroche.

La lecture, loin d’être légère, permet de découvrir cette femme hors norme, à la vie sulfureuse et sensuelle. Une vie qui aborde sans pincettes des sujets sensibles : adultère, bisexualité, attouchements sur enfants, inceste, avortement violent. Dans ce récit de vie débridée, la philosophie et la psychologie creusent leur place.

As-tu aimé cet article ?

4 / 5. 1

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pinterest
fb-share-icon
error: Content is protected !!