Le Manoir des O’Connor d’Annie Kochert-Bonnefoy

Le Manoir des O’Connor est plus qu’une histoire de fantôme. C’est une histoire de famille, de secrets enfouis, d’une histoire troublée. Un récit à découvrir pour ce qu’il cache et ce qu’il révèle.

le manoir des o'connor
📗 Le Manoir des O’Connor d’Annie Kochert-Bonnefoy aux éditions France Loisirs 📸 Julie – Echo des Mondes

Le Manoir des O’Connor – Résumé

1995, Béatrice et Marc Lange s’installent avec leurs deux enfants, Grégor et Abigaël, dans le somptueux manoir des O’Connor. Inhabitée depuis la Seconde Guerre mondiale, la demeure fut à l’époque le théâtre d’un terrible drame.
Béatrice est traversée par d’étranges sensations depuis sa première visite au manoir, mais elle refuse d’assombrir la joie de son mari. Pourtant dès le déménagement, de curieux phénomènes se manifestent. Est-ce le passé qui se rappelle à l’ordre ? L’arrivée de la famille Lange sur ces lieux est-elle vraiment le fruit du hasard ?

Informations sur l’édition

🔖 Édition France Loisirs (2016)
📖 240 pages

📗 Le Manoir des O’Connor aux éditions France Loisirs

Ce jour de décembre 1995, je m’en souviens fort bien, était leur jour. Celui où se jouerait leur destinée. Mais ils l’ignoraient encore. Innocents pantins, actionnés par quelques marionnettistes fantaisistes. Ainsi va la vie : on fait des choix, on croit les faire, mais tout est prévu d’avance. Les dés sont pipés, dès le départ. Dès votre naissance… où même avant, allez savoir.

Le Manoir des O’Connor, Anne Kochert Bonnefoy

Le Manoir des O’Connor – Avis

Le Manoir des O’Connor a le mérite d’être bien tourné. C’est une belle histoire de fantômes/revenants. Mais aussi et surtout de secret de famille, de drame, d’amour. C’est un roman court, mais extrêmement riche. Malheureusement, il ne tient pas en haleine ; il s’essouffle trop rapidement. On voit venir le mystère gros comme un manoir. Il n’y a pas de surprise, tout est très prévisible. Les rouages sont explosés avant d’avoir été exposé. La révélation finale ne m’a pas fait sourciller.

La vraie force du roman réside dans son traitement des faits historiques. Il est l’occasion de prendre du recul sur l’occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. De prendre aussi du recul sur les hommes qui y ont pris part : nuancer les commandements des personnes ; de mettre des nuances dans les caractères. Dans ce roman, on voit que la diabolisation des soldats s’est généralisée, mais que derrière l’exécution des ordres se cachent des personnes. Des personnes qui sous la honte des actes commis ont dû se réinventer, cacher leur passer. Se réinventer pour pouvoir vivre à nouveau. Emportant parfois leur secret dans la tombe.

C’est une lecture très rapide. La plume se lit bien. Dommage que les dialogues tombent facilement dans des clichés, presque théâtrale. Le début est intrigant, mais dommage que l’on démêle tout trop vite. Une idée sympathique de la part de l’auteure : la narration façon « voix du destin » qui vient nous apporter des éléments. Par contre ses révélations sont mal dosées : soit elle en dit trop, soit pas assez.

Dans cette famille de récit, où des personnes emménagent dans une demeure pleine des conséquences d’un passé dramatique ; je ne saurais que vous conseiller la lecture de « Le Secret de Crickley Hall » de James Herbert.

As-tu aimé cet article ?

5 / 5. 1

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 commentaires sur “Le Manoir des O’Connor d’Annie Kochert-Bonnefoy”

Pinterest
fb-share-icon
error: Content is protected !!