Soupinou de Yuu Horii

Soupinou est un manga hivernal par excellence. Au fin fond de la Finlande, une étrange petite créature velue (non ce n’est pas une araignée) apporte du bonheur à la famille qui l’a adopté ; mais aussi aux lecteurs de ses truculentes tranches de vies. Un manga parfait à croquer au cœur de l’hiver.

Soupinou, intégrale - Yuu Hori
📚 Soupinou (intégrale) de Yuu Horii aux éditions Komikku 📸 Julie – Echo des Mondes

Soupinou – Résumé

Tina et son frère Nicolas vivent dans un petit village cosy en Finlande. Ils y tiennent un magasin de soupe qui fait fureur auprès des habitants. Un jour, Nicolas voit un pissenlit qui flotte près de la fenêtre de leur maison. Il l’attrape puis l’enferme dans un bocal. Contre toute attente, la fleur se transforme en un petit être tout mignon ! Le frère et la sœur fondent littéralement devant lui et l’adoptent immédiatement. Affublé d’un petit pull qu’ils lui ont tricoté, Soupinou devient un membre de la famille et il va leur faire vivre plein de petites aventures toute plus drôles les unes que les autres !

Informations sur l’édition

🔖 Editions Komikku
📚 Complet en 3 tomes

📘 Couverture, tome 2 de Soupinou par Yuu Horii aux éditions Komikku

Soupinou – Avis

Laissez-vous emporter dans une bulle de douceur et de cocooning. Rendez-vous en Finlande dans un restaurant dont la spécialité est la soupe, pour rencontrer Soupinou. Une petite créature pleine de poils, à croquer, qui apporte de la chaleur, de l’amour, du baume au cœur.

Yuu Horii avec des traits pleins de douceur et de simplicité donne vie à cette petite bestiole, extrêmement attendrissante et attachante. Cette petite bouille toute touffue semble être d’une douceur affolante. Définitivement, elle a tout pour nous faire fondre ! Les personnages sont d’une bonté et d’une gentillesse rafraichissante.

Les décors sont extrêmement travaillés, donnant un aspect rustique et chaleureux. Les quelques pages colorées dans les deux premiers livres sont somptueuses. Les couleurs sont douces, mais une chaleur rassurante s’en dégage.

La mangaka a fait le choix, pour faire vivre cette petite famille et leur original compagnon ; de nous faire découvrir des courtes tranches de vies. Chacune des histoires est indépendante l’une de l’autre, mais forment un ensemble qui fonctionne parfaitement. Elles sont de petits rayons de soleil que l’on savoure. La positivité qui s’en dégage est juste parfaite en ce moment ! Ce concept de petite histoire est inépuisable, mais il faut le dire ; il était grand temps de conclure. Le troisième est dernier livre est superflu, la nouvelle créature introduite n’apportant rien de nouveau.

Soupinou. Quel titre bien trouvé : soupinou, soupi, soupe. Le cœur de l’histoire se passe dans un petit restaurant de soupe. A déguster sur place ou à emporter. Et le manga donne une envie de dévorer des soupes ! Les recettes semblent plus originales les unes que les autres, certaines sont mêmes proposées en 4e de couverture, en dessous de la jaquette.

En somme, deux premiers tomes à découvrir absolument. Un troisième pour faire durer le plaisir, mais les deux premiers se suffisent à eux-mêmes. Ils sont pour ma part, des petits coups de cœur que je prendrais plaisir à relire.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!