Midnight Secretary intégrale, de Tomu Ohmi

La romance vampirique dans le monde du travail. Un manga aux sous-entendus qui laissent une impression mitigé…

midnight secretary intégrale
📚 Midnight Secretary (intégrale) de Tomu Ohmi, aux éditions Soleil 📸 Julie – Echo des Mondes

Midnight Secretary – Résumé

Kaya est une jeune secrétaire parmi tant d’autres. Cheveux tirés en arrière, petites lunettes et tailleur impeccable, elle a tout pour ne pas se faire remarquer. Mais voilà, elle se retrouve propulsée au poste de secrétaire particulière du grand patron, un jeune homme très séduisant et très… Vampirisant ! Elle fera son maximum pour percer les lourds secrets de son nouveau patron vampire… 

Informations sur l’édition

🔖 Editions Soleil
📚 4 tomes

📕 Midnight Secretary, tome 1

Midnight Secretary – Avis

Un manga qui laisse mitigé… Si le premier tome est purement addictif, impossible à lâcher ; la suite laisse à désirer.

Dès les premières pages, l’auteure nous emporte dans une sorte de Twilight. Quelques années après la sortie du premier tome de la série à succès ; Tomu Ohmi a imaginé une histoire de vampire, dans le monde professionnel. S’adressant à un public mature, elle dresse le portrait d’une relation malsaine et dérangeante entre un patron vampire et son employée humaine. Un portrait pourtant tracé avec lumière et une normalité alarmante aux vues de la gravité des propos avancés.

Comme je le disais, nous plongeons dans un univers de bureau ; ou une secrétaire surprend son patron la main dans le sac (ou plutôt dirions-nous, les crocs dans le cou d’une jeune femme). Dès les premiers chapitres, les verrous de l’histoire fantastique sautent aux yeux. Rapidement, la vision du vampire est détaillée par le menu. Une vision pour le moins intéressante, entre le rapport à la famille, les faiblesses, le besoin de sang. L’histoire s’intensifie de chapitre en chapitre, s’axant purement sur la relation entre l’humaine et le vampire.

Tomu Ohmi narre la relation physique et sexuelle qui se noue entre un vampire et une humaine ; mais surtout entre un patron et son employé. Une relation où la dominance et centrale. Une relation qui m’a vraiment captivée lors du premier tome avant de simplement interpeller et déranger. C’est malsain de qualifier une relation telle que la leur comme patron/employée. De masquer un sentiment et une attraction sous sa position de secrétaire est plus que limite… Combien de fois l’héroïne s’est-elle cachée sous ce prétexte… Au final cela revient, sinon à une promotion canapé ; à une pure et simple prostitution.

Quand le troisième tome laisse apercevoir une évolution positive quant à la relation et sa perception par les principaux protagonistes ; le quatrième tome retombe dans de méchants travers ; laissant le lecteur sur une conclusion moralement inacceptable.

C’est typiquement ce type de livre qu’il ne faut pas mettre entre des mains trop jeunes (d’abord de par la nudité), mais également, car un lectorat sans recul sur ce type d’intrigue risque de faire de mauvais choix pour de mauvaises raisons.

Au-delà de l’intrigue, la mangaka propose de superbes dessins, à l’esthétique plutôt vintage. La jaquette ne manque pas d’attirer les regards avec ses dorures et son style ouvertement gothique. Allant plus loin de la simple narration de l’histoire par les paroles et le déroulement basique de l’intrigue ; l’auteure parvient à faire du dessin un vecteur de communication. Certains aspects, sentiments ; sont retranscrits uniquement par le dessin, renforçant l’implicite.

Si les tomes sont longs, rassemblant plusieurs (anciens) volumes ; le premier se dévore. La suite est plus longue, redondante. Cela est lié aussi au format de publications original, dans un magazine. Un choix éditorial d’ailleurs mal agencé… Le 4e et dernier volume est juste inutile, proposant 4 malheureux chapitres et des nouvelles sans liens avec l’intrigue… Les 4 chapitres auraient largement pu être intégrés dans les précédents volumes, en rassemblant différemment les chapitres.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pinterest
fb-share-icon
error: Content is protected !!