L’Île des Oubliés de Victoria Hislop

L’art et la manière de bouleverser. L’île des oubliés m’a sortie de ma zone de confort, m’a fait voyager dans un pays que je ne connaissais pas, à l’Histoire qui m’était totalement inconnue. Alors que je ne m’y attendais pas du tout, j’ai été embarqué par l’auteure et les événements qu’elle retrace et j’ai pris une telle claque ! Bien plus que le secret de famille, c’est la vie des habitants, le drame de la maladie, la guerre qui divise qui font la force de ce roman. Ce livre m’a révolté, touché, bouleversé. Je ne regrette pas du tout de mettre lancée, à l’aveugle, dans cette lecture.

Photographie du roman de victoria hislop - l'ile des oubliés
📘 L’Île des Oubliés de Victoria Hislop aux éditions Le Livre de Poche
📸 Julie – Echo des Mondes

L’Île des Oubliés – Résumé

Saga familiale bouleversante et vibrant plaidoyer contre l’exclusion, ce roman d’évasion plein d’émotion et de suspense nous emporte sur une île au large de la Crète, Spinalonga, l’île des lépreux.
Alexis, une jeune Anglaise, ignore tout de l’histoire de sa famille. Pour en savoir plus, elle part visiter le village natal de sa mère en Crète. Elle y fait une terrible découverte : juste en face du village se dresse Spinalonga, la colonie où l’on envoyait les lépreux… et où son arrière-grand-mère aurait péri.
Quels mystères effrayants recèle cette île des oubliés ? Pourquoi la mère d’Alexis a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la bouleversante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets… 

Informations sur l’édition

🔖 Edition Le Livre de Poche (2013)
📖 520 pages

couverture du livre l'ile des oubliés par victoria hislop
📘 L’Île des Oubliés aux éditions Le Livre de Poche

L’Île des Oubliés – Avis

Victoria Hislop a l’art et la manière d’entrainer le lecteur dans son roman. Le prologue, hors du temps, nous porte dans l’un des moments les plus forts du roman. Sa plume, originale, oscille entre poésie et sensibilité et s’adapte parfaitement au drame familial sans jamais laisser paraitre la moindre rancœur.

Avec L’île des oubliés, nous suivons Alexis vers un retour aux sources, aux racines et qui se retrouve confrontée aux mystères de sa vie.

Le lecteur est porté dans le passé de tout un village, dans la souffrance de ses habitants, dans les drames qu’ils vivent. Des drames d’autant plus forts qu’ils sont basés sur des faits réels.

Sans voiles ni détour, on découvre la lèpre. On vit l’isolement des lépreux sur l’île, loin de leur proche et de la société, la peine et la douleur. Mais également la reconstruction de soi, d’une société « alternative » où les gens retrouvent une place, où la maladie et l’isolement ne sont plus une tare, mais une force, une chance de prendre un nouveau départ.

Quand les lépreux sont éloignés de tout, la Seconde Guerre mondiale fait rage. L’occupation allemande s’étend en Grèce, jusqu’en Crète et pénètre dans le village d’Agios Nikolaos. Comme partout en Europe, la résistance s’élève. Les lépreux, inspirant la peur aux Allemands, arrêtent leur invasion. 

Mais derrière les drames de la guerre et de la maladie, prennent racine de profonds secrets familiaux. Les amours se lient, se trahissent, les familles se déchirent, la passion renait. Et le secret de famille se crée et fait basculer la vie de trois générations, qui dans l’incompréhension se sont perdues. Mais qui se retrouvent par un touchant retour aux origines pour finalement offrir le plus touchant passage du livre.

Tout le temps où Sophia avait tourné le dos aux gens et aux lieux qui l’avaient façonnée, elle n’avait jamais perçu avec autant d’acuité ses ancêtres. À travers les yeux de sa fille, elle les avait vus comme des personnages de pièce de théâtre. Elle découvrait l’héroïsme derrière l’humiliation, la passion derrière la perfidie, l’amour derrière la lèpre, le voile avait été levé sur tout le passé, et les blessures exposées à l’air libre pourraient enfin guérir. La honte n’avait aucune part dans cette histoire. 

L’Île des Oubliés – Victoria Hislop

Je ne pensais vraiment pas être autant projeté dans ce roman. N’ayant aucun attrait pour ce pays, que j’imagine rocheux et désertique ; je pensais que cet aspect allait empêcher mon immersion. Finalement, j’ai découvert avec émotion cette Histoire et c’est une vraie bonne découverte que je recommande !

En savoir plus sur Spinalonga

Témoignage de Epaminontas Remountakis dans son livre Vies et morts d’un Crétois lépreux aux éditions anacharsis et son site web compagnon.

L’île de Spinalonga et le centre antilépreux, Maurice Born

Témoignage – Sur l’îlot de Spinalonga, en Crète, où les lépreux étaient parqués. Isabelle Rüf (8 décembre 2015). Le Temps.

Page Wikipedia de Spinalonga

Spinalonga, Histoire d’une léproserie (1903 – 1957), Dr Aly Abbara (9 septembre 2011)

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!