Library Jumpers, intégrale de Brenda Drake

Envie de plonger littéralement dans des livres ? Les librarys jumpers nous emportent dans un monde de fantasy unique. Une avalanche d’action et de l’amour à foison sont au rendez-vous de cette saga jeunesse qui manque tout de même cruellement de perspective.

library jumpers trilogie
📚 Trilogie Library Jumpers de Brenda Drake aux éditions PKJ
📸 Julie – Echo des Mondes

Library Jumpers – Résumé

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

Informations sur l’édition

🔖 Editions PKJ (2020 – 2021)
📚 3 tomes

📘 Library Jumpers aux éditions PKJ

Library Jumpers – Avis

Library Jumpers c’est la saga par excellence qui fait office d’aimant pour tous les amateurs de livres. Voyager à travers les livres, littéralement, est sans doute le rêve de tous les lecteurs. C’est aussi ce point de départ qu’a choisi Brenda Drake pour écrire sa saga Library Jumpers.

Une saga ambitieuse, dont l’univers est aussi complexe que celui que peuvent nous proposer des œuvres de fantasy. À la manière de J.K. Rowling, Drake a créé un monde qui s’imbrique aisément au nôtre, créant sans cesse des liens entre les deux. Le monde est approfondi, et l’on sent que le décor a été complexe à planter pour l’auteure.

Malheureusement, et bien que la saga soit prometteuse et tienne certaines promesses, je ne peux m’empêcher d’être déçue de celle-ci… Certains personnages manquent cruellement d’approfondissement, des événements sont trop rapides. Mais pire encore, des aspects sont régulièrement connus alors même qu’aucune allusion n’y a été faite auparavant. Ce sont souvent des détails, mais l’accumulation en est ridicule… Au début, je pensais que c’était des inattentions de ma part, mais concrètement les connaissances qui arrivent comme des cheveux sur la soupe et sont connues comme par magie sont légion…

Tout au long de la trilogie, nous suivons Gia, une lycéenne du genre intello qui se trouve entrainé dans un monde fantastique dont elle est originaire sans ne l’avoir jamais su. Elle découvre totalement ce monde et rencontre des proches dont elle ne soupçonnait pas l’existence. Des rêves s’imposent à elle pour lui faire découvrir un passé qui l’éclairera sur l’avenir. Pour parler d’elle simplement, elle est une petite girouette amoureuse atteinte d’un syndrome du sauveur à un stade avancé.  Le parcours initiatique qu’elle vit au long des trois tomes là font gagner en maturité et en stabilité, la transforme en l’apaisant.

Je disais donc, une partie sentimentale de l’héroïne est impossible à manquer dans ces romans jeunesse. Ces passages vont même jusqu’à faire oublier l’action et la fantasy de la saga. Gia côtoie deux bourreaux des cœurs, l’un qui manque cruellement d’attrait ; l’autre qui apporte un piquant et un vent de fraicheur agréable. Les pensées sur sa condition amoureuse sont d’ailleurs particulièrement agaçantes, il faut bien le souligner. C’est à cause d’elle que l’héroïne apparait comme une girouette.

Tout au long des confrontations et des combats qu’elle vit, Gia se disperse. Elle veut aider et sauver tout le monde. Un véritable syndrome du sauveur. Elle est impulsive au point de se mettre, elle et ses amis en danger.

Et pourtant, tout est fait pour qu’elle réussisse dans sa quête. On est là sur un gros manque de nuance. Tout semble être du côté de l’héroïne… Tout est soit noir, soit blanc. L’ensemble manque de profondeur, de perspective, d’une ambivalence qui aurait apporté du piment au ce récit.

Les personnages, autant principaux que secondaires, ne sont pas assez poussés. Nick manque de présence, malgré son importance capitale. Arik est agaçant et sans saveur, mais malgré tout sur présent. Émilie qui est un personnage qui se révèle important, mais est totalement survolé. Rostond qui est un personnage aussi important (voir plus), que l’héroïne brille par son absence.

Pour conclure cette bien trop longue chronique, je m’attarderai juste sur le dernier tome. Un tome plus mature et plus fluide. Je pense qu’il est le meilleur de la saga bien que des faiblesses persistent. La tournure est intéressante et les cartes sont redistribuées. La bataille finale et intense et j’ai eu le cœur fendu par ce que Bastien est forcé de faire. Le dénouement de la saga est apaisé et apporte de jolies touches d’émotion.

Malgré tout cela, ce n’est pas une trilogie que j’ai envie de conseiller. Bien qu’elle se laisse lire et que je l’ai littéralement dévorée, elle ne sort pas du lot et tombera très bientôt dans les tréfonds de ma mémoire, à supposer qu’elle n’en disparaisse pas totalement.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!