Les sorcières de Pendle de Stacey Halls

Aventurez-vous au XVIIe siècle, au côté d’une jeune femme de 17ans, dont la vie est menacée. Menacé par la société patriarcale qui la pousse à enfanter au risque de sa vie. Menacé aussi, car celles qui détiennent les savoirs sont considérées comme hérétique. Découvrez les parcours de vies semées d’embuche de ses femmes.

les sorcières de pendle aux éditions pocket
📙 Les Sorcières de Pendle de Stacy Halls aux éditions Pocket
📸 Julie – Echo des Mondes

Les sorcières de Pendle – Résumé

« Lancashire, Pendle, 1612. A 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois. Mais après trois fausses couches, la maîtresse du domaine de Gawthorpe Hall n’a toujours pas donné d’héritier à son mari. Lorsqu’elle croise le chemin d’Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir. Mais quand s’ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle, tous les regards se tournent vers Alice, accusée comme tant d’autres femmes érudites, solitaires ou gênantes.
Alors que le ventre de Fleetwood continue de s’arrondir, la jeune fille n’a plus qu’une obsession pour sauver sa vie et celle de son bébé : innocenter Alice. Le temps presse et trois vies sont en jeu. Etre une femme est le plus grand risque qui soit. »

Informations sur l’édition

🔖 Editions Pocket (2021)
📖 448pages

📙 Les Sorcières de Pendle aux éditions pocket

Les sorcières de Pendle – Avis

Les sorcières de Pendle est un exemple de ce type de roman captivant, si captivant qu’il en devient impossible de lâcher. Pourtant, ici, rien n’est romance, niaiserie ou autre sauterie. Inattendu donc ce roman historique, dans lequel s’illustre la vie de femmes du XVIIe siècle, sous le joug oppressant du patriarcat et du qu’en-dira-t-on.

Un roman qui commence sous la réalité d’une citation qui se confirmera sous toutes les acceptations possibles au court du roman :

Etre une femme est le plus grand risque qui soit.

Car oui, Les Sorcières de Pendle est un roman indubitablement féministe. Il dresse les portraits de femmes, toutes différentes les unes des autres, mais toutes victimes de ce qu’elles sont par leur naissance : des femmes. Car oui, être une femme dans une société patriarcale est un risque. D’autant plus si la femme en question est hors des carcans savamment dressés à son intention par les hommes.

Il est envoutant de découvrir le récit de vie de ses femmes, de leurs conditions de vie sous un patriarcat aussi dangereux que destructeur. Elles risquent chaque jour leur vie pour leurs convictions. Si elles sont trop érudites, savantes ou libres d’esprit ; elles sont considérées comme menaçantes et hors de leur rôle par des hommes craignant pour leur virilité. Si elles sont mariées, elles sont dépossédées de leurs corps, sont sommés d’engendrer un héritier au risque d’y perdre leur (parfois très jeune) vie ; devenant ainsi victimes de leur condition d’épouse. Mais parfois, les femmes se retrouvent tout simplement victimes d’un coup du destin, naissant avec un physique disgracieux ou leur beauté se fanant.

L’auteure narre un roman aussi révoltant qu’instructif. Un récit tout en nuances, tout n’y est jamais tout blanc ou tout noir. Les subtilités sont de mise, comme dans la vie. Le déroulement de l’intrigue est aussi impressionnant que passionnant, nous faisant passer par tout un panel d’émotions. Il faut souligner que les conditions des femmes de l’époque sont retranscrites avec un réalisme qui fait froid dans le dos. Il n’est pas difficile d’imaginer les scènes se dérouler. Cela est d’autant plus glaçant que la fin est à la fois terre à terre et implicite. On comprend, bien que vaguement, que la sorcellerie n’est ici que de la science et une bonne dose de chance.

Un roman que l’on veut rapprocher de la troublante pièce de théâtre d’Arthur Miller, les sorcières de Salem. La vraie sorcière n’est souvent pas celle qui est accusée.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pinterest
fb-share-icon
error: Content is protected !!