Les étoiles de Noss Head (intégrale), de Sophie Jomain

Retour sur une saga qui a fait grand bruit à sa sortie ; et qui a déclenché un torrent d’avis positifs. Une saga avec une franche inspiration Twilight, mais qui va tellement plus loin ! À ne pas manquer !

les étoiles de noss head de sophie jomain
📚 Les Etoiles de Noss Head, intégrale de la saga, de Sophie Jomain
📸 Julie – Echo des Mondes

Les Étoiles de Noss Head – Résumé

Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d’imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar… Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l’inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu’on croit.
Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s’attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l’esprit a choisi : c’est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu’il n’est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours…

Informations sur l’édition

🔖 Éditions J’ai Lu (2014 – 2017)
📚 5 tomes

📘 Tome 1 des Etoiles de Noss Head aux éditions J’ai Lu

Les étoiles de Noss Head – Avis

Laissez-vous porter par la plume de Sophie Jomain dans cette saga page turner. Une plume fluide, légère, addictive. Elle prend le lecteur par la main et lui fait découvrir le monde des Étoiles de Noss Head, sa mythologie. Elle nous emmène sur les chemins tortueux du fantastique, presque du Low Fantasy.  

L’intrigue

Dès les premiers chapitres, le lecteur constate la volonté de l’auteure à créer son propre univers, sa mythologie. Pourtant, l’on sent bien des inspirations, des notes qui peuvent rappeler la saga à succès internationale : Twilight. Pourtant, il ne faut pas se laisser bloquer par ceci : cette saga est complètement différente. Sophie Jomain nous fait part d’un monde où tout a été pensé : sa civilisation, ses tournants politiques, ses guerres et ses combats.

La saga peut se diviser en deux grandes phases. La première, composé des trois premiers tomes peut se lire indépendamment. Les lecteurs les plus charmés par cette intrigue se tourneront vers la seconde partie de la saga. Seconde partie qui s’éloigne des protagonistes, s’en servant comme prétexte à creuser l’univers.Revenons sur la première partie de l’intrigue. Les trois premiers tomes sont palpitants et superbement construits. Quelques longueurs, mais elles ne gâchent en rien le plaisir de lecture. Une aura de mystère se crée. Le récit est tout simplement captivant. On y voit évoluer deux protagonistes : Hannah et Leith, bientôt rejoint par Marcus, Grigore et Gwen. Mais également plusieurs espèces : les humains, loups-garous, et anges.

  • Les deux premiers tomes sont centrés sur les loups et l’évolution de la relation entre Hannah et Leith. Une relation que je ne peux m’empêcher de trouver dérangeante. D’une part, elle prend beaucoup trop le dessus sur l’intrigue. D’autre part, elle est bourrée de stéréotypes sexistes qui ont troublé mes (re)lectures. Je n’ai pas apprécié que la femme soit montrée comme « entretenue » par l’homme ; que l’homme lave le cerveau de la femme pour la pousser à abandonner son emploi ; que la femme ne puisse pas choisir ses amis sous un prétexte qui semble être plus de la jalousie que de la sécurité de l’héroïne. À la fin de ce tome se produit un retournement de situation qui pousse le tome 3 à se réinventer.
  • Troisième tome qui est d’ailleurs probablement mon tome favori. Un tome dynamique, plein d’action ; dans lequel nous rencontrons les anges. C’est dans ce tome que l’héroïne, dans son malheur, s’affirme et se bat pour son humanité. Ce tome fait évoluer différents types de personnages ; fait se jouer de grandes amitiés. Le récit propose d’ailleurs un bon équilibre entre amour, drame et humour. Ce tome m’a fait réaliser que ce que nous savons dès le premier tome, fini par arriver.  Un tome qui pourrait également marquer la fin de la saga, car semble bouclée la boucle de la relation entre Hannah et Leith.

Les deux derniers tomes sont en rupture avec les précédents. En sortant du tome 3, un cycle semble bouclé. Imaginer l’orientation des contenus des tomes 3 et 4 est compliqué. Cependant, il est important de noter que le maillage entre les deux parties de la saga est parfaitement réalisé. Nous sommes accompagnés dans la lecture du début du tome 4. Rapidement on sent que quelque chose d’énorme se prépare. Beaucoup d’actions s’enchainent, les idées sont originales. L’auteure nous fait voyager d’Écosse en Roumanie ; au côté de créatures toujours plus dangereuses. La fin du tome 4 nous place devant un réel cliffhanger qui nous pousse à nous précipiter vers la suite. Le dernier tome propose une intrigue surprenante et inattendue. Un récit toujours plus sanglant. Un tome qui ne nous mène pas vers un happy ending, mais qui conclut bien la saga, en restant relativement ouvert.

Les personnages

Ces cinq tomes permettent vraiment de suivre l’évolution des personnages. Nous commençons la saga au côté d’Hannah, une jeune femme de 18 ans, libre et indépendante. Elle perd malheureusement rapidement de sa superbe et se comporte comme une adolescente. Elle a des travers agaçants, elle se pense le centre du monde et ne supporte pas d’être rejeté. C’est probablement ces travers qui l’empêchent de s’affirmer. Le drame qui lui arrive dans le tome 3 lui permet de prendre en profondeur ; et laisse éclater ce qu’elle est au plus profond d’elle. Sans le contact étouffant de Leith elle s’affirme. Lors de son retour, sa méfiance légitime s’effrite bien trop vite.

Le protagoniste masculin est un personnage au charisme et à la beauté diabolique. Il a clairement le pouvoir de faire fondre la plus revêche des lectrices. Malheureusement, ça tourne au vinaigre. Le personnage se révèle borné, surprotecteur, jaloux et brise toute indépendance chez Hannah. Il assume mal ses choix, et le retour de boomerang est violent. Il s’impose avec tout l’égoïsme dont il est coutumier.

J’ai bien mieux accroché avec les personnages secondaires, j’ai particulièrement été charmée par les personnages de Darius (Perceval), de Grigore et de Gwen.

  • Le personnage de Darius semble construit en opposition avec Leith. Il est également protecteur, mais son côté posé, réfléchi le rend appréciable. Il est certes cachotier, mais l’on sent que ce n’est pas par égoïsme. Il est très paternel, prend Hannah sous son aile. La facette qu’il révèle au contact de Gwen est juste géniale.
  • En parlant de Gwen, elle trouve parfaitement sa place dans l’intrigue avec sa fougue, sa curiosité, son dynamisme.
  • Le personnage de Gregore m’a beaucoup plus, en particulier son histoire.

Pour conclure

Arrivée à la fin de l’écriture de cette chronique, je me rends compte qu’elle est globalement négative. J’ai pourtant beaucoup apprécié ma première lecture de la saga. Je me souviens avoir été emportée et avoir enchainé les cinq tomes. Ce sont mes relectures, quelques années après, qui m’ont permis de prendre du recul sur cette saga et d’apporter des nuances (qui ressortent beaucoup dans cette chronique). Relecture que j’ai d’ailleurs stoppée à la fin du tome 3, qui est mon favori.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 commentaires sur “Les étoiles de Noss Head (intégrale), de Sophie Jomain”

Pinterest
fb-share-icon
error: Content is protected !!