Le Pianiste de Wladyslaw Szpilman

Le Pianiste, c’est l’autobiographie de Wladyslaw Szpilman, un juif de Varsovie en pleine Seconde Guerre mondiale. C’est un récit authentique, sur un sujet important. Un récit méconnu qui mériterait d’être plus souvent mis en avant.

le pianiste
📙 Le Pianiste de Wladyslaw Szpilman aux éditions Pocket
📸 Julie – Echo des Mondes

Le Pianiste – Résumé

Septembre 1939. L’invasion de la Pologne, décrétée par Hitler, vient déclencher la Seconde Guerre mondiale. Varsovie est écrasée sous les bombes ; à la radio résonnent les derniers accords d’un nocturne de Chopin. Le pianiste Wladyslaw Szpilman est contraint de rejoindre le ghetto nazi recréé au cœur de la ville. Là, il va subir l’horreur au quotidien, avec la menace permanente de la déportation. Miraculeusement rescapé de l’enfer, grâce à un officier allemand mélomane, le pianiste témoigne au lendemain de la victoire alliée…

Informations sur l’édition

🔖 Editions Pocket (2003)
📖 316 pages

📙 Le Pianiste aux éditions Pocket

Le Pianiste – Avis

Le Pianiste, c’est l’autobiographie de Wladyslaw Szpilman, un juif de Varsovie en pleine Seconde Guerre mondiale. Il est toujours délicat de faire une critique d’un roman autobiographique. D’autant plus lorsqu’il est un témoignage d’une période aussi à vif. C’est un récit authentique, sur un sujet important.

Wladyslaw Szpilman nous offre un récit autobiographique étrangement distancié. Il narre son vécu, presque avec froideur, et ne tombe jamais dans le sensationnel. Le témoignage en est d’autant plus dur, poignant, saisissant. Il revient sur chaque étape de sa vie entre 1939 et 1944. Période pendant laquelle il a vécu l’antisémitisme sous toutes ses coutures ou presque. Avec lui, on suit la guerre et le nazisme sous le regard de l’une de ses victimes. Enfermement dans un ghetto, déportation, travail forcé, exécutions sommaires aléatoires et sans raison : rien n’est masqué.

C’est un récit qui mériterait d’avoir plus de renommée. Il me semble plutôt méconnu. Et totalement éclipsé par le Journal d’Anne Frank.

J’ai eu beaucoup de mal à me lancer dans cette lecture. Il m’a réellement fallu des années pour le sortir de ma pile à lire et lui laisser une chance de me convaincre. Une lecture que je n’ai pas vraiment appréciée, mais qui est réellement nécessaire. Malheureusement, sa quatrième de couverture est totalement spoliant. Et même si c’est un témoignage, ce n’est pas agréable d’avoir sa découverte gâchée.  

En savoir plus sur :

Les grandes dates de la Seconde Guerre mondiale en Pologne 

La seconde guerre mondiale entraina la mort de six millions de Polonais dont 3 millions dans les camps (Juifs pour la plupart).

  • 1er septembre 1939 : Hitler envahit la Pologne, début de la Seconde Guerre mondiale.
  • 28 septembre 1939 : La Pologne est occupée.
  • 1941 : Les camps de concentration, implantés sur le territoire de la Pologne, tels Auschwitz, Treblinka et Majdanek, deviennent des pièces maîtresses de la « solution finale » contre les Juifs, les Tziganes et les résistants anti-nazis.
  • 1943 : Insurrection et anéantissement du ghetto de Varsovie
  • 1944 : Echec de l’insurrection de Varsovie.
  • Aout 1944 – Mars 1945 : L’Armée rouge chasse les Allemands de Pologne
  • 30 avril 1945 : Hitler se suicide

Des sources pour aller plus loin :

Quelques témoignages, autobiographie lors de la Seconde Guerre Mondiale

  • Si C’Est Un Homme de Primo Levi
  • Le Journal d’Anne Frank
  • Ils partiront dans l’ivresse de Lucie Aubrac

Autobiographies pour mieux comprendre la seconde guerre mondiale.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!