Le Manoir, Saison 1 d’Evelyne Brisou-Pellen

Laissez-vous emporter dans la mort des habitants d’un manoir hors normes. Une lecture pour s’instruire, rythmée de récits plaisants et dépaysants pour voyager dans l’Histoire. À dévorer sans modération et à partager entre générations !

Intégrale de la Saison 1 de la saga d'Evelyne Brisou-Pellen Le Manoir
📚 Saison 1 de la Saga Le Manoir, d’Evelyne Brisou-Pellen aux éditions Bayard Jeunesse.
📸 Julie – Echo des Mondes

Le Manoir, Saison 1 – Résumé

Après une longue maladie, Liam est envoyé en convalescence au manoir. Mais tout, dans cette vieille demeure, l’inquiète, à commencer par les autres pensionnaires, plus étranges les uns que les autres. Il ne voit qu’une chose à faire : s’enfuir. C’est alors qu’arrive Cléa, une jeune fille de son âge, qui semble avoir de graves problèmes. En cherchant à lui venir en aide, Liam va découvrir la vraie nature du manoir. Et celui-ci recèle des dangers dont il n’a pas la moindre idée.

Informations sur l’édition

🔖 Edition Bayard Jeunesse (entre 2017 et 2019)
📚 6 tomes

le manoir, tome 6
📘 Couverture du Tome 6, Le Manoir Saison 1 aux éditions Bayard Jeunesse

Le Manoir, Saison 1 – Avis

Évelyne Brisou-Pellen nous emporte, avec un phrasé agréable et une plume pédagogue aux seins d’événements historiques, sans frontières de temps ou de géographie. Avec habileté, elle rend l’Histoire ludique et le récit accessible. Des touches d’humour, une plume joyeuse et joueuse viennent agrémenter les chapitres.

Avec Liam, le héros de l’histoire, nous entrons au sein du manoir. Rapidement, Liam est intrigué par les habitants du manoir qui semblent en décalage avec le monde extérieur. Menant l’enquête, il découvre un monde parallèle. Le manoir, tout autant que ses habitants, est fantôme. Se transformant au grès de l’arrivée des résidents, le monde fantomatique se module pour offrir un lieu de répit aux protagonistes. Cependant, le danger rôde dans les sous-sols.

Au fil de l’arrivée des habitants, Liam l’enquêteur se plonge dans leurs passés, mène l’enquête et se perd dans l’Histoire. Voilà, un parfait cocon a été créé par Brisou-Pellen pour offrir une entrée sur l’Histoire (avec un grand H).

Concevant des intrigues riches en événements et en rebondissements, l’auteure crée un maillage parfait entre les époques. Faisant cohabiter des personnes qui n’auraient jamais pu se rencontrer de leurs vivants, elle joue sur les codes sociaux et culturels de chaque période pour donner du relief aux protagonistes. Grâce à une Carte au fonctionnement mystérieux, le voyage dans le temps s’effectue pour de bon.

Chaque tome nous permet de découvrir des moments, des lieux, des personnages historiques importants. Avec un plume pédagogue et des références toutes plus intéressantes les unes que les autres, Évelyne Brisou-Pellen nous fait pénétrer dans l’Histoire : de la bataille des Thermopyles, à la Seconde Guerre mondiale, en passant par le moyen-âge et les guerres de religion, nous visitons l’Histoire. Nous rencontrons Édouard V, Léonidas, Charles-Henri Sanson, des meurtriers, et tant d’autres acteurs de l’Histoire. Chaque époque trouve sa voix.

Les personnages, célèbres ou non, sont imprégnés dans leurs époques. Autant les adultes que les enfants ont une âme et sont profonds. Certains ont été construits par des siècles d’existences et apportent leurs sagesses, des enseignements de leurs modes de vie. D’autres apportent une part de leur naïveté, rafraichissante. En bref, chacun apporte sa pierre à d’édifice.

Liam est probablement celui qui évolue le plus au fil des tomes. Autant enquêteur que protecteur du manoir, il gagne en maturité. Dans chaque tome, plusieurs protagonistes l’accompagnent et se substituent parfois à lui en tant que narrateurs. Cette alternance permet d’apporter de la valeur au déroulement des intrigues.

Après, ne le cachons pas, il y a parfois des longueurs et des personnages agaçants. Deux m’ont particulièrement énervé, Nicaise (égocentré) et Lou (égoïste, amer, agressive) et donnent un sentiment d’incohérence dans les intrigues où ils sont au centre.

On apprécie le pouvoir de l’imagination tel qu’il est mis en scène dans les romans, l’originalité des arrivées au manoir en fonction des époques de vie, les décors qui évolue avec les arrivées.

À un autre niveau, les romans, par la mise en scène de fantômes, permettent de dédramatiser la mort.

En fin de saison, la tension monte, le manoir est attaqué. Une partie des habitants est poussée hors de son havre de paix. La saison 2 est très prometteuse.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!