Le chat qui venait du ciel de Hiraide Takashi

Laissez-vous dépayser par la plume poétique de Hiraide Takashi. Un court roman, empli de tranche de vies, au pays du soleil levant.

le chat qui venait du ciel
📘 Le Chat qui Venait du Ciel de Hiraide Takashi
📸 Julie – Echo des Mondes

Le chat qui venait du ciel – Résumé

Quand le narrateur et sa femme emménagent un jour dans le pavillon indépendant d’une ancienne demeure japonaise, ils ne savent pas encore que leur vie va s’en trouver transformée. Car cette demeure est entourée d’un immense et splendide jardin, et au coeur de ce jardin, il y a un chat. Sa beauté et son mystère semblent l’incarnation même de l’âme du jardin, gagné peu à peu l’abandon, foisonnant d’oiseaux et d’insectes. Tout le charme infini de ce livre tient dans la relation que le couple va tisser avec ce chat qui se fond dans la végétation exubérante pour surgir inopinément, grimpe avec une rapidité fulgurante au sommet des pins gigantesques, frappe à la vitre pour se réconcilier après une brouille.

Informations sur l’édition

🔖 Editions Philippe Picquier
📖 131 pages

📘 Le Chat qui venait du ciel aux éditions Picquier

Le chat qui venait du ciel – Avis

Hiraide Takashi nous entraine, d’une plume unique vers une famille vivant dans un hameau de verdure et qui fait la rencontre d’un jeune chat malicieux. Une ode à la nature, à sa beauté sauvage et à la faune qui la peuple : oiseaux, insectes, chats.

Les plumes japonaises ont vraiment ce petit quelque chose qui les rend uniques, dépaysant, hors du temps et poétique. Il faut dire que le récit s’y prête à merveille. Il prend son temps, et est contemplatif. Il faut dire que tout est décrit avec un émouvant respect. La philosophie s’installe en douceur dans les tranches de vies qui sont racontées.

Des tranches de vie meublées par un chat malicieux. Il représente l’âme du jardin dont jouit le couple. Un jardin voué à la disparition. De même que la relation entre le chat et les protagonistes. Une relation d’une beauté troublante. Le couple en vient à vénérer le chat, à l’aimer comme un membre de la famille.

L’auteur décrit à merveille ce lien indescriptible qui unit l’animal à l’homme. Il effleure du doigt la réalité de tout ce qu’un chat apporte comme joie et bien-être et bonheur simple au quotidien. Ainsi que la cruelle absence et du manque lorsque tout prend fin. 

En bref, Le Chat Qui Venait du Ciel est un très beau récit, court, mais que l’on lit lentement pour en apprécier toutes les nuances et la douceur. Il est complexe toutefois d’en saisir tous les aspects… Certaines parties restent insaisissables, dont la fin, à demi-mot. 

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pinterest
fb-share-icon
error: Content is protected !!