Finding Camellia, saison 1 de Jin So Ye

Fan de Lady Oscar, voici un webtoon fait pour vous ! Quand une marâtre adopte une enfant illégitime pour la faire vivre en tant que fils, dans le seul objectif d’avoir un second hérité au cas où, voici ce que ça donne.

webtoon finding camellia
📱 Finding Camellia de Jin So Ye
📸 Julie – Echo des Mondes

Finding Camellia – Résumé

Her life was nothing but lies.
Camellia was just 12 when she was taken away from her mother in the slums and forced to live as the son of an aristocratic family. But under the layers of secrets and lies, she never forgets. She continues to struggle to be her true self again, to reclaim the life of Camellia.

Informations sur l’édition

🔖 Saison 1, 31 chapitres
Disponible ici (version anglaise)

Finding Camellia

Finding Camellia, Saison 1 – Avis

Finding Camellia est vraiment le type d’histoire qui m’attire au premier regard. Ces récits où une femme se trouve travestie de gré ou de force m’ont toujours captivé. Aussi la lecture de l’intense et intriguant teaser m’a capturée dans ce webtoon. Et il faut dire que celui-ci à plusieurs arguments en sa faveur. Des arguments qui font que ce webtoon se dévore !

Pour commencer par l’argument qui saute aux yeux : les illustrations. Elles sont superbes. Les personnages ont de l’allure et chacun a un style qui le caractérise à la perfection. Les décors sont également de toute beauté. Et que dire de cette colorisation parfaite. Un vrai petit bijou esthétique que j’aimerai beaucoup découvrir imprimé !

Second argument qui pèse, l’intrigue. Loin d’être une banale et mignonne romance, il y a de la noirceur et de la profondeur. D’ailleurs la première saison est loin d’être une romance, malgré quelques mignonnes inclinaisons qui apparaissent au hasard des chapitres. L’intrigue prend sa source dans le drame. Elle se construit intelligemment et s’ancre en profondeur tout en gardant une belle part de mystère. C’est puissant ! L’émotion n’est d’ailleurs pas oubliée, certaines scènes en regorgent. Un webtoon passionnant.

Mais la lumière n’est jamais loin grâce à Camellia, une héroïne lumineuse qui porte vraiment bien le récit. Elle est intéressante, pas vraiment badass mais loin d’être idiote pour autant. Le développement de son personnage est bien mené et il est plaisant de la voir évoluer. Pourtant, on peut dire qu’elle est confrontée à l’archétype de la marâtre personnifié. Bien heureusement, elle trouve le soutien de son frère. Un personnage qui laisse un sentiment mitigé. Une sensation qu’il est trop gentil pour être vrai. Elle tisse également des liens d’affection avec son père.

Et puisque ce récit est annoncé telle une romance (même un triangle amoureux) sur la couverture, nous rencontrons également les prétendants de notre héroïne. L’un aussi charismatique de badass : Claude ; l’autre laisse plus perplexe, car bien moins développé au cours de la saison : Prince Ian. M’enfin, puisqu’il faut que cette intrigue tourne (apparemment) au triangle amoureux, voyons ce que donne la suite.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pinterest
fb-share-icon
error: Content is protected !!