42 Jours de Silène Edgar

Quand la naïveté de l’enfance se heurte aux méandres de la guerre et de l’occupation, se livre un combat pour la vie. Avec le roman 42 jours, nous nous trouvons propulsés dans la peau de Sacha. Un enfant comme tant d’autres, dont la naïveté et la curiosité enfantine vont être remplacées par la responsabilisation induite par les temps douloureux de la guerre. Un récit initiatique fort, à découvrir pour appréhender la Seconde Guerre mondiale sous le regard d’un enfant.

Photographie du roman - 42 jours silène edgar
📘 42 Jours de Silène Edgar aux éditions Castelmore
📸 Julie – Echo des Mondes

42 Jours – Résumé

Sacha, douze ans, et Jacob, son petit frère, sont à la fois surpris et très contents de partir en vacances avant la fin de l’année scolaire. D’autant qu’ils auront la chance de séjourner dans la pension de leur oncle Jean, un manoir breton au bord de la mer ! Une fois sur place, ce n’est pas tout à fait la colonie de vacances qu’ils s’imaginaient – les pensionnaires sont de drôles d’adultes qui se prennent pour Victor Hugo, Louis XIV, Néfertiti… –, mais les garçons ne s’y ennuient pas une minute avec les jumeaux Éléanore et Léandre. Sans compter que le manoir abonde en secrets sur lesquels enquêter : qui fait ces bruits étranges dans le grenier ? Que sont ces loups qui rôdent dans les parages ?…

Informations sur l’édition

🔖 Edition Castelmore (2017)
📖 309 pages

Couverture du roman 42 jours par Silène Edgar
📘 Couverture 42 Jours aux éditions Castelmore

42 Jours – Avis

42 Jours suit Sacha, un petit garçon naïf, héros de ce roman. Le lecteur se retrouve ainsi littéralement projeté dans la vie de ce petit bonhomme, dans les incompréhensions et les incertitudes de l’enfance. Toute notion de chronologie est effacée, le mystère et les non-dits poussent le lecteur, redevenu un enfant, dans des théories candides.

Rapidement, la curiosité enfantine se heurte à la réalité que les adultes veulent masquer à leurs yeux innocents. Sous notre regard, redevenu juvénile, se déroule la guerre, l’occupation. Se jouent devant nous les bêtises des adultes par rapport à de soi-disant différences.

Réel parcours initiatique pour Sacha, petit curieux malicieux et imaginatif qui devient sans transition une personne responsable. Les temps difficiles le forgent, le poussent à grandir et à mener un combat pour la vie. La sienne, celle de ceux qu’il aime. Ainsi les questions de la différence et du courage sont abordées.

Au-delà de l’aspect fictionnel du roman, les épreuves vécues sont sans doute semblables à celle de beaucoup de familles en 1942. Au-delà du fait que les enfants ont grandi prématurément, le récit retrace la délation des collaborateurs (bien qu’elle soit occultée), mais surtout le courage des résistants et l’importance cruciale de leurs actes. L’auteure met le doigt sur leurs actions pour sauver des enfants, des adultes, des handicapés, des manouches, mais surtout pour libérer la France.

Définitivement, un livre à mettre entre les mains des plus jeunes, pour les introduire à la Seconde Guerre mondiale sous un angle qui leur parlera !

Reportage sur la rafle du Vel’d’hiv

Je vous propose de (re)découvrir ce reportage de France 3, sur la Rafle du Vel d’Hiv. Des témoignages poignants de personnes qui, enfants, ont échappé à une mort certaine.

Vous pouvez également consulter le site du mémorial de la Shoah.

Quelques dates du conflit entre la France et l’Allemagne

Sources : Superprof.frSGMJournal Suzon

  • Mai, juin 1940 : l’Allemagne attaque la France, défaite de la France (17 juin : le Maréchal Pétain demande l’armistice, 18 juin : Charles de Gaulle lance son appel à la BBC, 22 juin : signature de l’armistice).
  • Septembre, octobre 1940 : l’occupant allemand oblige les juifs de la zone occupée à se faire recenser.
  • 11 novembre 1940 : Charles De Gaulle fonde les Forces Françaises Libres (FFL), une organisation de résistance.
  • 29 mai 1942 : Une ordonnance impose aux juifs de la zone occupée de porter « l’étoile juive ».
  • Juillet 1942 : Rafle du Vél’d’Hiv et début des déportations.
  • 8 mai 1945 : Les Allemands capitulent sans condition suite au suicide d’Hitler (30 avril).
  • 20 novembre 1945/30 septembre 1946 : Procès de Nuremberg.

As-tu aimé cet article ?

0 / 5. 0

😢

Que dois-je améliorer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!