Aux origines de Son Gokû, le Roi Singe

Enfant, ma passion pour les shonen m’a fait découvrir le personnage de Son Goku. Un personnage ou du moins des caractéristiques qui se retrouvaient étrangement d’un anime à l’autre. Alors du haut de mes 12 ans, j’ai commencé à creuser le sujet. Sujet dans lequel j’ai choisi de me replonger pour ce nouvel écho des mondes – découverte.

La naissance de Sun Wukong

Selon le mythe, Sun Wukong serait né d’un œuf de pierre issue de la fusion de la roche et du sang d’un dieu. Le jeune singe franchit une cascade et atteint la Caverne Céleste du Mont des Fleurs et des Fruits. Un exploit qui lui permet de devenir Roi Singe.

Après moult entrainements auprès d’un maître en arts martiaux, il parvient à maitriser 72 transformations et à grimper sur les nuages, dont un qu’il peut monter à la manière d’un tapis volant. Suite à un combat pour protéger son peuple, il monte une armée et recherche une arme qui soit à sa hauteur.

Par larcin, il acquiert le Bâton Cerclé d’Or, dont il peut moduler la taille à sa guise et le manipuler aisément grâce à sa force incommensurable. Au cours de ses aventures, il parvient à devenir immortel.

Larcins, méfaits et vexations des Dieux lui attirent la fureur de l’empereur de Jade, le chef des dieux qui le fait capturer. Aucune exécution ne réussit à mettre fin au jour du Roi Singe ou à lui retirer ses pouvoirs.

Dans un combat final, il est confronté à Bouddha qui l’enferme dans sa main, avant de la transformer en montage. La Montagne des Cinq Doigts devient alors la prison du Roi Singe pour 500 années.

Après des siècles de captivité, le moine Sanzang et la déesse Quan Yin le délivrent pour en faire un disciple du moine. Pour contrôler son énergie incommensurable, le moine lui fait porter un serre-tête d’or donné par la Bodhisattva Guanyin. Lorsque les actions du Roi Singe sont contraires aux préceptes du Bouddha, le moine récite une prière qui fait rétrécir le serre-tête, infligeant une forte douleur.

La suite de sa vie est retracée dans « Le Voyage en l’Occident ».

Son Goku et le moine

En savoir plus sur le Roi Singe

« Le Voyage en Occident », un grand classique de la littérature chinoise

zen
📸 Photo d’Amanda Flavell sur unsplash

Un récit qui a traversé le temps et les pays

Sun Wukong est le personnage emblématique du récit « Le Voyage en Occident ». Récit également connu sous les noms : « La pérégrination vers l’Ouest », « Le Singe Pèlerin », « Le Roi-Singe » ; ainsi que sous le nom japonais « Saiyûki ».  C’est un grand classique de la littérature chinoise, qui fait partie des quatre livres extraordinaires de la dynastie Ming. Ces quatre romans sont considérés comme les œuvres de fiction les plus grandes et influentes de la littérature chinoise.

La genèse de ce classique de la littérature chinoise est la pérégrination vers l’ouest du moine Sanzang, de la chine vers l’inde ; à la recherche des écritures sacrées de Bouddha. Le moine voyage sous la protection des divinités.

Quand la conscience naît naissent toutes sortes de monstres ; quand elle s’anéantit s’anéantissent les monstres. […] Maintenant, je pars ; j’ai décidé d’aller en Inde rencontrer le Buddha et de lui demander les livres sacrés pour faire en sorte que tourne la roue du Dharma et que l’empire demeure éternellement inébranlable et ferme… 

Sun Wukong est son premier disciple et est chargé d’être son garde du corps tout au long du périple. Et il a grand besoin d’un protecteur fort et puisant comme le Roi Singe. En effet, les monstres sont prêts à tout pour dévorer le moine dont la chair pure donnerait l’immortalité.

Excusez le dérangement, Vénérable, le vieux Sun a pour mission de protéger le moine en route vers l’Occident pour y chercher les sutras : depuis le début de notre voyage, nous avons connu pas mal de catastrophes et n’avons guère été gâtés ! Et on n’a pas fini d’en parler !

Trois autres protecteurs l’accompagnent.  Un dragon Longwang Sanjun qui sert de monture au bonze ; un cochon, Zhu Ba Jie, dont la mission est de porter les bagages; et Sha Hé Shang au caractère conciliant et prudent.

Ensemble, ils traversent plaines, montagnes et fleuves en affrontant d’innombrables dangers. Ils arrivent finalement à la montagne sacrée de Bouddha au bout de 14 ans et se font remettre 5 048 rouleaux sacrés. Le retour en chine se fait en huit jours grâce au nuage magique de Sun Wukong, et la troupe peut présenter les rouleaux à l’Empereur. Suite à cela, ils sont rappelés au Paradis de l’Ouest où ils reçoivent les honneurs.

Lire le récit

  • Le Singe pèlerin ou le Pèlerinage d’Occident de Wou Tch’eng-En, éditions Payot
  • Si Yeou Ki. Le Voyage en Occident de Wou Tch’eng Ngen, éditions du Seuil (2 volumes)
  • La Pérégrination vers l’Ouest (Xiyou ji) de Wu Cheng’en, éditions Gallimard (2 volumes)
  • Le Voyage vers l’Ouest, de Sylvie de Mathuisieulx, éditions Calleva
  • Le Roi des singes de Régis Delage, éditions Gründ
  • Le Roi des singes et la sorcière au squelette de Wou Tcheng-en, éditions Gallimard
  • L’Épopée du Roi Singe de Pascal Fauliot, éditions Casterman
couverture le singe pèlerin ou le pélerinage d'occident de wou tch'eng en

Un périple inspiré d’une histoire vraie

Le récit « Le Voyage en Occident » parodie le voyage du bonze Xuanzang qui ramena en Chine la traduction du canon bouddhique.

Son voyage de Chang’an (en Chine), jusqu’en Inde à travers l’Asie centrale aura duré en tout 19 années.

Le bonze Xuanzang a dicté à son disciple Bianji le récit qui est à présent connu sous le titre « Rapport du voyage en Occident à l’époque des Grands Tang ».

En savoir plus sur Le voyage en Occident

La renaissance du Roi Singe dans la pop culture

illustration saiyuki gaiden de kazuya minekura
Illustration Saiyuki Gaiden par Kazuya Minekura

Le Roi Singe a énormément inspiré des personnages qui sillonnent la pop culture internationale. Il est toutefois mieux connu en France sous le nom japonais Son Goku.

La plus connue est dans le manga « Dragon Ball » (Akira Toriyama) avec le personnage de Son Goku (transcription japonaise de Sun Wukong), un enfant affublé d’une queue de singe, d’un bâton et d’un nuage magique.

Il fait également des apparitions dans des mangas comme « Naruto » ou « Hunter x Hunter ».

Le manga dans lequel le personnage est le plus développé reste « Saiyuki ». Le manga retrace en réalité le périple vers l’ouest. Dans son prequel « Saiyuki Gaiden », Son Goku est montré dans son passé, de sa naissance à son emprisonnement en passant par sa libération et asservissement par le bonze Sanzo.

Son Goku - Saiyuki - Kazuya Minekura
Son Goku – Saiyuki – Kazuya Minekura
Personnage inspiré de Son Goku - Hunter x Hunter
Personnage inspiré de Son Goku – Hunter x Hunter
Personnage inspiré de Son Goku – Naruto
Son Goku – Dragon Ball – Akira Toriyama

D’autres œuvres inspirées de la légende

De nombreuses œuvres populaires s’inspirent du mythe de Sun Wukong et de la Pérégrination vers l’Ouest. Que ce soit à l’écran au travers de films et de série ; ou encore de revisite en bandes dessinées/mangas ; la légende est loin d’être tarie.

  • Quelques mangas & bandes dessinées :
    • « La Légende de Songoku », Osamu Tezuka
    • « Les Aventures du Roi Singe », Stéphane Melchior et Vincent Sorel
    • « Le voyage en occident » de Tsai Chaiko
  • Une série récente : Les Nouvelles Légendes du Roi Singe 

Découvrir encore plus d’oeuvres

À tout bientôt, pour un nouvel écho des mondes !

As-tu aimé cet article ?

5 / 5. 1

😢

Que dois-je améliorer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

guerrière asiatique sabre au repos

Mulan : Des Origines Aux Adaptations

Retour sur une des légendes asiatiques les plus connues en occident : la légende de Mulan. Je vous parle aujourd’hui de ses origines et des adaptations qui ont fait sa popularité sans frontière.

error: Content is protected !!