Fantastique, Fantasy, Science-Fiction – La littérature de l’imaginaire en perspective

Beaucoup de mes chroniques y sont consacrées, il est donc grand temps de vous offrir un focus sur un genre que j’affectionne particulièrement : la littérature de l’imaginaire. Et bien que chaque fiction ait recours à un niveau ou un autre à l’imaginaire, ici, il ne sera question que des récits qui flirtent (et plus si affinité) avec l’extraordinaire, le surnaturel.

Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l’imagination est sans frontières.

Jean-Jacques Rousseau
littérature de l'imaginaire - plongée dans le monde
📸 Photo d’Alice Alinari on Unsplash

La littérature de l’imaginaire : Des mondes aussi vaste que les songes

Fantastique, fantasy, science-fiction ; autant de registres particulièrement appréciés ces dernières années. Parfois, il devient même compliqué de faire la distinction entre eux. Et pour cause, tous sont interconnectés, ont des points communs.

Le fantastique

Dans les récits fantastiques, le surnaturel fait intrusion dans un cadre réaliste. Le contexte, réaliste, est celui dans lequel le lecteur évolue. A celui-ci vient se greffer des faits inexpliqués et/ou inexplicables rationnellement ou le paraissent. Ces inclusions, perçues comme anormales, viennent choquer et troubler l’esprit du protagoniste. L’atmosphère est pesante, une sensation de malaise se fait ressentir ; autant chez le protagoniste que chez le lecteur. On parle alors d’inquiétante étrangeté (Unheimlich).

Le fantastique se trouve souvent couplé avec des genres littéraires tels que les thrillers, les romans d’horreur ou encore les romances.

littérature de l'imaginaire - fantastique
📸 Photo de freestocks on Unsplash

Parmi les auteurs classiques du registre fantastique, nous pouvons nommer :

  • Honoré de Balzac avec son roman La Peau de Chagrin,
  • Théophile Gautier que l’on retrouve souvent dans des anthologies dédiées au fantastique,
  • Guy de Maupassant avec Le Horla ou encore La Main.
  • Oscar Wilde et Le Portrait de Dorian Gray,
  • Henry James avec Le Tour d’Écrou (qui a récemment inspiré la série The Haunting Of Bly Manor, disponible sur Netflix).

Et plus récemment :

  • Stephen King avec des romans comme La Ligne Verte, Shining, Christine ;
  • William-Peter Blatty avec L’Exorciste ;
  • Koji Suzuki avec The Ring ou encore Sadako ;
  • James Herbert avec Le Secret de Crickley Hall ;
  • Graham Masterton et Le Portrait du Mal ;
  • Richard Matheson et La Maison des Damnés ;
  • Quelques autres récits (d’inspiration) fantastiques : Le Manoir, All Souls Trilogy, Rechingen, Les Larmes Rouges, etc.

En savoir plus sur le fantastique :

  • Page wikipédia dédiée au Fantastique
  • Plus de ressources en fin d’article (des ressources qui couplent plusieurs registres)

Le merveilleux

À l’intersection du fantastique et de la fantasy : le merveilleux. A la différence du fantastique ou l’inquiétante étrangeté tient une place forte. Dans le merveilleux, le surnaturel est considéré comme normal, allant de soi. L’absence de ses phénomènes surnaturels ne serait pas naturelle. Il est habituel d’y croiser des créatures surnaturelles ou du folklore, des animaux fantastiques ou des personnes dotées de pouvoir.

littérature de l'imaginaire - merveilleux
📸 Photo de Kenny Luo on Unsplash

C’est le cas, notamment pour les contes, mythes, fables et légendes dont voici quelques exemples :

  • Les Contes de Perrault, Hans Christian Andersen, des frères Grimm ;
  • L’Illiade et l’Odysée d’Homère ;
  • Les Fables de Jean de La Fontaine ;
  • Les Légendes Arthuriennes.

Je ne trouve pas de romans ou sagas qui correspondent à cette définition plus qu’à une autre présenté ici.

En savoir plus sur le merveilleux :

La fantasy

Encore un registre difficile à distinguer des précédents. Ici aussi le surnaturel joue un rôle prédominant. À la différence du fantastique, la fantasy se déroule dans un univers/monde alternatif. Comme pour le merveilleux, la fantasy inclue d’une manière très naturelle le surnaturel. Il n’est pas rare de rencontrer des êtres dotés de pouvoirs magiques, des personnages folkloriques et des animaux fantastiques.

La fantasy, c’est une littérature du merveilleux, où le surnaturel fait partie des lois du monde fictionnel, si bien que son apparition ne pose aucun problème, ne soulève pas en soi de questionnement et d’anxiété.

Anne Besson

La fantasy est parfois subdivisée entre la High Fantasy et la Low Fantasy. La High fantasy correspond à un monde fictif créée de toute part. La Low Fantasy, elle correspond presque à la définition du fantastique. Dans celle-ci le monde, apparemment normal, est perturbé par des entités magiques.

littérature de l'imaginaire - fantasy - hobbit
📸 Photo d’Andres Iga on Unsplash

Quelques exemples de romans et sagas de High Fantasy :

  • La saga Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien,
  • La saga Le Trone de Fer, George R.R. Martin,
  • Les sagas Les Brumes de Cendrelune et Victorian Fantasy de Georgia Caldera,
  • La saga Le Sorceleur de Andrzej Sapkowski,
  • Le Château de Hurle de Diana Wynne Jones.

Et de Law Fantasy :

  • La saga Harry Potter de J.K. Rowling,
  • La trilogie Miss Peregrine et les Enfants Particuliers de Ransom Riggs,
  • Les sagas des Sang-mêlés de Rick Riordan,
  • La duologie Éon et le Douzième Dragon d’Alison Goodman

En savoir plus sur la fantasy :

La Science-Fiction

Enfin un registre qui me parait plus facile à distinguer des précédents. Lorsque l’ensemble des autres registres font appel à la magie, aux créatures surnaturelles et folklorique ; ici tout est plausible (ou du moins pourrait l’être).

La science-fiction se base sur l’anticipation. Les intrigues se passent dans un futur plus ou moins proche, qui conserve des caractéristiques d’un monde connu, notre monde. Le futur est central et se base sur les connaissances technologiques et scientifiques actuelles. Souvent, la SF permet une dénonciation de la société actuelle. Ces récits mettent également le lecteur en situation de réflexion sur le monde dans lequel il évolue et ce que ce même monde pourrait devenir.

Ce registre peut parfois faire appel à d’autres registres comme le fantastique ou la fantasy. Parmi les sous-genre de la SF on peut citer les voyages dans le temps, l’uchronie, le cyberpunk, le space opera, le planet opera, le post-apocalyptique, etc.

Les classiques de la SF comptent (liste non exhaustive) :

  • Jules Verne et des romans comme Voyage Au Centre de la Terre, De la Terre à la Lune ;
  • Aldous Huxley et Le Meilleur des Mondes ;
  • Georges Orwell et 1984 ;
  • Pierre Boule et le roman La Planète des Singes ;
  • H.G. Wells et La Guerre des Mondes ;
  • Ray Bradbury et Fahrenheit 451.

Parmi les œuvres plus récentes :

  • Certaines de Stephen King comme Le Fléau, Marche ou Crève, Running Man, 22.11.63, Ça ;
  • La saga Hunger Games de Suzanne Collins ;
  • Le roman Le Passeur de Lois Lowry ;
  • Le roman Auprès de Moi Toujours de Kazuo Ishiguro;
  • Le roman Les Miracles du Bazar Namiya de Keigo Higashino
littérature de l'imaginaire - science fiction
📸 Photo de Wilmer Martinez on Unsplash

En savoir plus sur la Science-Fiction :

Ça y est, c’est la fin de ce zoom sur les registres et genres de l’imaginaire

Il est temps de conclure cet article. J’espère avoir été claire et ne pas mettre trop emmêlé les pinceaux dans la classification des titres donnés en exemple. Autant certains sont assez faciles à déterminer, autant pour d’autres je me suis fait des nœuds au cerveau (et quand en plus des sources se contredisent…). Ceux que j’ai lus apparaissent en gras.

En tout cas, j’espère que vous avez apprécié ce focus. N’hésitez pas à me dire vos registres et titres favoris de la littérature de l’imaginaire dans les commentaires.

Je vous quitte avec quelques autres ressources que j’ai mobilisé pour la création de cet article :  

Et on se retrouve tout bientôt pour un nouvel écho des mondes !

As-tu aimé cet article ?

5 / 5. 1

😢

Que dois-je améliorer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Fantastique, Fantasy, Science-Fiction – La littérature de l’imaginaire en perspective”

error: Content is protected !!